A.Vogel Blog

Taal/Langue

0 produit dans le panier

 

Blog A.Vogel – sain & naturel

Allergie croisée : le rapport entre le rhume des foins et l’allergie alimentaire

par Marina Cluysen, le 14 avril 2017, Rhume des foins
0

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Donnez votre avis et aidez ainsi d’autres internautes !

Allergie croisée

Une étude révèle que les personnes souffrant du rhume des foins sont souvent allergiques à d’autres substances aussi. Comme les pommes, par exemple. Une allergie croisée en est la cause. Mais les pommes ne sont pas les seules concernées … Découvrez ici à quels autres aliments vous pouvez être allergique si vous souffrez du rhume des foins !

La moitié des personnes, environ, souffrant du rhume des foins est allergique à des aliments, comme certaines variétés de fruits, noix et légumes. Celles qui sont allergiques au pollen de bouleau (et qui ont donc le rhume des foins) le sont souvent aux pommes aussi.

Qu’est-ce que l’allergie croisée ?

On parle d’allergie croisée (ou de réaction allergique croisée) lorsqu’une personne sensible à une substance donnée (allergie primaire) déclenche également une réaction allergique en présence d’une autre substance comportant des allergènes comparables (allergie secondaire).

Comme les allergènes des deux substances se ressemblent, votre système immunitaire ne peut pas les distinguer. Et la personne souffrant de rhume des foins peut aussi réagir de manière allergique à certains aliments. Mais cela peut arriver aussi avec deux aliments différents comportant des allergènes similaires ou deux pollens différents. Quelqu’un qui et allergique au pollen de bouleau sera souvent aussi sensible à celui de l’aulne.

allergie croisée pollen

Symptômes de l’allergie croisée

Les symptômes de l’allergie croisée se déclenchent en général dès le contact avec la substance allergisante. Ils peuvent être modérés, à très graves, comme :

  • Problèmes respiratoires : toux, respiration sifflante, essoufflement, sensation que la gorge est fermée, enrouement, éternuements, nez bouché, écoulement nasal ou démangeaisons du nez,… .
  • Problèmes dermatologiques : rougeurs, démangeaisons, boutons ou vésicules, gonflement (langue/lèvres),… .
  • Problèmes stomacaux ou intestinaux : nausées, diarrhée, douleurs abdominales, … .
  • Problèmes cardiaques : vertiges, confusion, perte de conscience, pouls faible, … .

Traitement de l’allergie croisée

La protéine qui déclenche la réaction allergique est sensible à la chaleur. En chauffant certains aliments, vous pouvez donc éviter une réaction allergique croisée. Les personnes souffrant d’une allergie aux pommes ne rencontrent en général aucun problème quand elles consomment une compote de pommes, mais bien quand elles mangent des pommes crues.

La réaction peut ne pas se déclencher en cas de contact limité avec la substance à laquelle vous êtes allergique : 1 pomme peut par exemple passer sans problème, mais 4 pommes déclencheront la réaction allergique.

La moitié environ de toutes les personnes souffrant de rhume des foins est également allergique à certains aliments. Certaines pendant la saison du rhume des foins seulement tandis que chez d’autres, les réactions allergiques croisées se produisent toute l’année.

Rhume des foins et allergie alimentaire : allergies croisées fréquentes

  • Allergie au pollen des arbres :
    Une allergie au bouleau ou allergie au pollen de l’aulne et du noisetier, associée à une allergie à des fruits, légumes et noix, comme la pomme, la poire, la noisette, la cerise, la cacahouète, l’amande, la pomme de terre, la tomate, le céleri, la carotte, les mûres, les framboises, la noix de coco, la pêche, l’abricot, la prune, le kiwi.

allergie croisée

  • Allergie aux graminées :
    Une allergie au pollen des graminées (et du seigle, du blé, de l’avoine, de l’orge et des graminées sauvages) ainsi qu’aux céréales, fruits à coque, pommes de terre crues, cacahouètes, soja, tomates, persil, thym, curry, menthe, kiwi, melon.
  • Allergie à l’armoise :
    Une allergie au pollen des fleurs d’armoise ainsi qu’aux aliments suivants : camomille, poivre, paprika, mûres, moutarde, aneth, persil, coriandre, cumin, anis, céleri, carottes, fenouil, artichauts, oignons, ails, piments et graines de tournesol.

Les personnes souffrant d’une allergie au pollen des arbres (bouleau, aulne et noisetier) surtout, souffrent d’allergie croisée. Environ 70% d’entre elles ont des réactions croisées avec les aliments. Les personnes souffrant d’allergie à l’armoise et aux graminées ont moins de réactions croisées.

0

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Donnez votre avis et aidez ainsi d’autres internautes !

Votre réaction

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec un *

Réactions

  • Je souffres d’allergies dermatologiques visage qui gonfle la prise de sang ne révèle aucune allergies
    comment faire pour ciblé l’intrus
    merci

    • Bonjour. C’est parfois très difficile de découvrir la cause des allergies. Il faut laisser faire des testes élaborés chez les spécialistes dans un hôpital. Vous pouvez également consulter un médecin orthomoleculaire qui peut analyser votre sang plus profondément et qui peut vous dire quels aliments supplémentaires conviennent pour vous personnellement.

  • More in Rhume des foins
    sporten-met-hooikoorts
    Faire du sport dehors malgré le rhume des foins : c’est possible !

    Le sport est une activité agréable et excellente pour la santé, qui peut même contribuer à réduire les symptômes du...

    Close