J’ai une infection vaginale. Que faire ?

Inconforts vaginaux


Hetty Crèvecoeur
@avogel_be

Le rôle des bactéries dans une mycose vaginale

C'est bizarre de penser que des millions de bactéries vivent dans et sur notre corps. Notre peau possède sa propre flore, mais des bactéries vivent aussi dans nos aisselles, notre bouche, nos intestins et notre vagin. Mais ces bactéries ne sont pas nos ennemies. Au contraire ! Si vous hébergez une grande quantité de bactéries bénéfiques, celles-ci aideront à protéger votre organisme contre les infections par des bactéries moins sympathiques et des levures, comme Candida albicans.

Comment fonctionne cette protection ? Les bonnes bactéries produisent de l’acide lactique, qui acidifie l’environnement. Et les mauvaises bactéries et champignons n’aiment pas les milieux acides. Prenez vos intestins : des millions de bonnes et mauvaises bactéries et levures y vivent en relative harmonie. Tant que les gentilles ont le dessus, tout marche comme sur des roulettes, et votre système immunitaire se porte bien. Mais lorsque la composition est perturbée par des antibiotiques, des médicaments, une mauvaise alimentation, des variations hormonales ou le stress, par exemple, les champignons et mauvaises bactéries peuvent prendre le pouvoir. Il en va de même dans votre vagin. Il abrite surtout des bactéries lactobacillus qui maintiennent le pH du vagin à une valeur entre 4 et 4,5.

Que sont des sécrétions normales ?

Chez une femme, quelques sécrétions quotidiennes sont normales. C’est le vagin qui se nettoie tout seul. Ces sécrétions sont constituées de cellules des muqueuses vaginales et de mucus de l’utérus. Les sécrétions d’un vagin sain varient du blanc au jaune clair, et peuvent être aqueuses ou épaisses.

Pendant le cycle, les quantités de sécrétions varient aussi. Les sécrétions sont plus abondantes durant l’ovulation ou juste avant les règles. Une mycose, une flore bactérienne déséquilibrée, des changements hormonaux, certains médicaments, le stress ou une MST peuvent entraîner des sécrétions anormales.

Ai-je une mycose vaginale ou une vaginose bactérienne ?

La distinction entre une mycose à candida et une vaginose bactérienne est facile à faire. Une infection candida ne produit généralement pas de mauvaise odeur, alors que c'est bien le cas d'une vaginose bactérienne, et le type de sécrétions diffère également.

Symptômes d’une mycose vaginale, comme le candida :

  • Sécrétions blanches, grumeleuses
  • Dépôts blancs sur les muqueuses, qui s'enlèvent difficilement
  • Violentes démangeaisons
  • Rougeur
  • Brûlure
  • Lèvres gonflées
  • Douleur à la miction

Traitement de l’infection vaginale par candida

Pour traiter la mycose vaginale, nous vous recommandons Multi-Gyn FloraPlus, un remède formulé avec des ingrédients naturels. Outre les extraits végétaux, ce gel comporte aussi des composants prébiotiques. Ceux-ci stimulent la croissance des bactéries de l’acide lactique, très utiles, et favorisent une flore vaginale saine.

Multi-Gyn FloraPlus traite les mycoses vaginales, soulage les symptômes et prévient le développement de nouvelles mycoses.

Symptômes de la vaginose bactérienne :

  • Sécrétions grises, dégageant une mauvaise odeur (de poisson)
  • Violentes démangeaisons
  • Douleur

Vous avez une infection vaginale bactérienne ?

Dans ce cas, Multi-Gyn ActiGel est le produit qu’il vous faut. Ce gel comporte des extraits végétaux qui optimisent la flore vaginale et neutralisent naturellement les bactéries pathogènes.

Multi-Gyn ActiGel traite non seulement les inconforts vaginaux bactériens, mais soulage aussi les symptômes qui vont de pair et empêche le problème de se reproduire.
Multi-Gyn ActiGel est utilisé dans le monde entier par des millions de femmes pour soulager et traiter les problèmes vaginaux comme les démangeaisons, les sécrétions et une mauvaise odeur.

Une mycose vaginale peut-elle disparaître spontanément ?

Souvent, la mycose vaginale disparaît spontanément chez la femme. Malheureusement, l’infection peut revenir facilement. Et c’est bien normal, puisque chacun porte des champignons en lui. Si les symptômes ne disparaissent pas spontanément, ou si le vagin est très douloureux, prenez contact avec le généraliste.

Peut-on avoir des rapports sexuels quand on a une mycose ?

Oui, cela ne pose pas de problème d'avoir des rapports sexuels quand on a une mycose. Sauf… si cela vous fait mal, évidemment. De nombreuses femmes atteintes de mycose ont le vagin qui brûle pendant le rapport. Appliquez un bon lubrifiant et si vous utilisez des préservatifs, faites attention car certaines crèmes contre la mycose peuvent l’abîmer.

Les hormones influencent-elles la mycose ?

Oui, cela semble être le cas. Les hormones influencent les champignons, comme on peut le voir à la variation des symptômes durant le cycle menstruel. Les femmes enceintes en souffrent également davantage, et l'usage de la pilule semble renforcer le problème chez certaines femmes.

infection vaginale influence hormones

Conseils et traitement de la mycose chez la femme

Conseil 1 : Multi-Gyn FloraPlus – traitement de 5 jours pour la mycose vaginale

Multi-Gyn FloraPlus contient des ingrédients naturels. C’est une cure de cinq jours. Outre les extraits végétaux, ce gel comporte aussi des composants prébiotiques. Ceux-ci stimulent la croissance des bactéries de l’acide lactique, très utiles, et favorisent une flore vaginale saine. Multi-Gyn FloraPlus traite les mycoses vaginales, soulage les symptômes et prévient le développement de nouvelles mycoses.

  • Traite les mycoses vaginales
  • Soulage les démangeaisons et l’irritation
  • Optimise le pH du vagin
  • Favorise une flore vaginale saine

Conseil 2 : Appliquez une bonne hygiène vaginale

Heureusement, la plupart des femmes savent qu’il ne faut pas laver le vagin avec du savon. Le savon élimine les bonnes bactéries, ce qui favorise le développement d'une infection. Un bon rinçage à l'eau est plus que suffisant. Si vous voulez quand même utiliser un produit, choisissez un gel lavant spécial avec le bon pH. Vous pouvez aussi rincer votre vagin avec une solution composée de 2 cuillères à soupe de petit-lait dans un verre d'eau. Lorsque vous allez aux toilettes, faites en sorte qu’aucune bactérie intestinale ne puisse pénétrer dans votre vagin, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière. Évitez les sous-vêtements en synthétique, portez des slips en coton. Si vous souffrez d’une infection vaginale, mieux vaut éviter la présence de sperme dans votre vagin pendant le rapport, car celui-ci est une base, qui peut encore perturber le taux d'acidité.

Conseil 3 : Influence de l’alimentation sur une mycose

Une bonne alimentation peut aider à prévenir les problèmes vaginaux. Mon principal conseil ? Arrêtez le sucre ! Le champignon candida raffole du sucre, en présence duquel il peut proliférer. Et comme il y a du sucre partout, cela peut être une bonne chose d'adopter un régime sans confiseries, biscuits, pain blanc, mais aussi les produits à base de farine blanche comme les pâtes. Ces produits sont rapidement convertis en sucre. Les snacks frits, chips et biscuits comportent certaines graisses, que le candida aime aussi, donc mieux vaut éviter. Choisissez des aliments frais, non transformés, et surtout fermentés, qui soutiennent les bonnes bactéries dans votre corps comme : le yaourt biologique, la choucroute, le petit-lait (Molkosan) et le Kombucha.

infection vaginale aliments fermentés

Conseil 4 : Influence des médicaments sur le développement d’une mycose

Une cure d’antibiotiques peut attaquer la flore bénéfique du vagin et faciliter ainsi l'apparition d'une infection. Faites une cure de probiotiques après avoir pris des antibiotiques. Une cure de probiotiques peut aider la flore intestinale et donc indirectement la résistance dans votre vagin. Le généraliste traite souvent la mycose avec un remède qui tue les champignons. Ces remèdes peuvent avoir des effets secondaires, et vous pouvez même développer une résistance, de sorte qu’ils n’agissent plus bien. Il existe naturellement aussi des remèdes qui n'ont pas d'effets secondaires et qui restaurent la flore vaginale.

Conseil 5 : Le stress en cause ?

Aucun organe de votre corps ne souffrira pas tôt ou tard d’un stress de longue durée, pas même votre vagin. Lorsque vous êtes très stressée, votre résistance peut diminuer et vous pouvez devenir plus sensible aux infections vaginales. En période de stress, prenez soin de vous en dormant suffisamment, en mangeant sainement et en faisant de l'exercice. Consultez un médecin si les symptômes persistent ou reviennent.

Traitement de l’infection vaginale par candida

Pour traiter la mycose vaginale, nous vous recommandons Multi-Gyn FloraPlus, un remède formulé avec des ingrédients naturels. Outre les extraits végétaux, ce gel comporte aussi des composants prébiotiques. Ceux-ci stimulent la croissance des bactéries de l’acide lactique, très utiles, et favorisent une flore vaginale saine.

Multi-Gyn FloraPlus traite les mycoses vaginales, soulage les symptômes et prévient le développement de nouvelles mycoses.

En savoir plus sur des inconforts vaginaux ?

Modifiée pour la dernière fois le 14/08/2018

Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire