Hygiène intime

7 étapes pour des soins personnels corrects

Problèmes de santé


Marina Cluysen
@avogel_be

Vous vous demandez parfois ce qu’implique exactement une hygiène intime correcte ? Probablement pas. La plupart des femmes n’y pensent pas vraiment et font simplement comme leur mère leur a appris. Malheureusement, ce n’est pas toujours la meilleure méthode. Pourtant, des soins personnels corrects sont très importants pour éviter les problèmes vaginaux.

Hygiène intime étape 1 – le bon moment

Less is more, en matière d’hygiène intime. Vous pouvez vous laver le vagin le matin et/ou le soir, mais pas plus souvent. Sauf si vous avez eu un rapport sexuel. Dans ce cas, il est recommandé de laver les parties intimes (après avoir uriné aussi !). Vous éviterez ainsi une mycose vaginale ou une vaginose bactérienne.

Hygiène intime étape 2 – que faut-il laver ?

Lavez surtout l’extérieur du vagin. L’intérieur ne doit pas être lavé. Ne pratiquez donc pas de douche vaginale pour nettoyer l’intérieur du vagin, ce qui aurait pour effet de perturber la flore vaginale.

Hygiène intime étape 3 – attention aux gants de toilette

Vous utilisez un gant de toilette pour laver votre vagin ? Essayez d’éviter cela. Et ne le laissez surtout pas sécher sur le radiateur ensuite pour l’utiliser à nouveau le lendemain ! Le gant de toilette comporte des germes, qui vont proliférer à toute allure grâce à la chaleur. Vous ne voudriez pas de tout cela à proximité de votre vagin, n’est-ce pas ?

Utilisez de préférence de l’eau tiède et la paume de la main pour laver votre vagin. Évitez le savon ! Celui-ci perturbe en effet son pH naturel et provoque des problèmes vaginaux.

Hygiène intime étape 4 -  lingettes humides

Fan des lingettes humides ? Attention ! Celles-ci peuvent être irritantes. Ne les utilisez qu’après la selle ou pendant les règles, pour vous rafraîchir. Mais ne les considérez pas comme une alternative au lavage à l’eau.

Hygiène intime étape 5 – séchage

Après le lavage, vous devez aussi sécher votre vagin. Pour une bonne hygiène personnelle, il importe de le faire avec une serviette éponge douce. Ne frottez pas, mais tamponnez légèrement votre vagin pour le sécher, pour éviter de provoquer des irritations.

Hygiène intime étape 6 – des sous-vêtements propres

Mettez chaque jour des sous-vêtements propres. Le matériau importe aussi. Une simple culotte en coton est la meilleure solution, car elle laisse respirer la peau. Veillez à ce qu’elle ne soit pas trop serrée.

Le port de sous-vêtements en synthétique /nylon peut favoriser la prolifération des champignons. Le matériau synthétique réduit le passage de l’air et n’absorbe pas suffisamment la transpiration, créant un milieu chaud et humide que les champignons adorent.

Hygiène intime étape 7 – le bon papier toilette

Dans les supermarchés, toute une section de rayon est généralement dédiée au papier toilette. De toutes les couleurs, avec différents parfums. Pourtant, le papier de toilette ordinaire, blanc et inodore, est le meilleur. Le papier de toilette parfumé peut perturber la flore vaginale. Essuyez-vous toujours de l’avant vers l’arrière, pour éviter que les bactéries de l’anus ne pénètrent dans le vagin (avec une infection urinaire en conséquence).

Mycose + soins personnels

Une mycose vaginale, également appelée Candida, se reconnaît aux sécrétions blanches, grumeleuses, aux démangeaisons, aux rougeurs et aux douleurs vaginales. Si vous avez une mycose, il est très important de faire attention à votre hygiène personnelle. Les conseils d’hygiène intime ci-dessus sont également d’application en cas de mycose.

Vous pouvez aussi utiliser Multi-Gyn FloraPlus. Il s’agit d’un gel concentré qui traite les mycoses vaginales et soulage les inconforts en cinq jours.

Modifiée pour la dernière fois le 12/07/2018

Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire