background

Cetraria islandica

Mousse d'Islande

mousse d'islande

Nom :

La mousse d'Islande appartient à la grande famille des lichens (Parmeliaceae). Ses synonymes sont Lichen islandicus L., Lobarai islandica Hoffm.
Le nom "Cetraria"  découle du latin "cetra", qui désigne un petit bouclier de cuir figurant les organes de production en forme de bouclier. Le mot "Lichen" dérive du mot grec "leichein", qui veut dire lécher, frôler, s'enrouler, et désigne une manière rampante de croître. A

Caractéristiques botaniques

C'est un cryptogame à tiges dites "thalles" dressés et scindées en lobes ciliés au sommet desquels se forment des excroissances rondes.Les thalles sont divisés en feuilles laciniées dotées de lobes à bords ciliés ; la face supérieure est vert olive brun, la face inférieure plus claire, à taches blanchâtres à tendance fauve au pied et sur les bords. Au sommet des lobes des thalles, se trouvent les organes de reproduction ronds rougeâtres où se forment les spores.
A remarquer qu'un lichen est le fruit d'une symbiose entre un champignon et une algue.

Habitat

Le biotope de la mousse d'Islande, ce sont les fagnes et les bois, les roches humides et les souches d'arbres. On les retrouve en grand nombre en Europe centrale et du Nord, en altitude jusqu'à 2500 m.

Utilisation

Contrairement aux autres sortes de mousse, la mousse Islande n'avait, aux yeux des auteurs classiques, aucune qualité thérapeutique. Les premières mentions d'utilisation médicale remontent au XVIIe siècle. Linné recommandait l'application de cette plante pour les problèmes des voies respiratoires.
On recommande la mousse d'Islande en cas de problèmes de la gorge, des voies respiratoires, de toussotements sèches, de manque d'appétit ou de problèmes de digestion.En phytothérapie, on utilise l'ensemble de la plante, fraîche ou séchée. En homéopathie, on utilise les thalles séchés.



Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire