Ménopause

J'ai beaucoup de pertes vaginales depuis la ménopause. Est-ce normal ?

Leen vous répond


Leen Steyaert

Les pertes vaginales ou la perte de liquide font partie des gênes courantes qui inquiètent de nombreuses femmes. Même pendant la ménopause. La quantité des pertes varie d'une personne à l'autre. Certaines femmes ont beaucoup de pertes incolores et c'est tout à fait normal. Ces pertes vaginales sont liquides, claires ou blanchâtres et ont une odeur légèrement acide ou inodore. Quand elles sèchent, elles deviennent un peu plus jaunâtres. Cette sécrétion naturelle nettoie la paroi du vagin et du col de l'utérus.

Pertes vaginales : les facteurs d'influence

Plusieurs facteurs peuvent influencer les pertes vaginales : l'ovulation mensuelle, l'excitation sexuelle (donne plus de sécrétions) et la pilule contraceptive. Si la perte est friable, jaune verdâtre ou blanche comme neige et a une odeur de poisson, une vérification est nécessaire, car cela pourrait être le signe d'une infection bactérienne ou fongique. Cette prolifération peut résulter d'une utilisation excessive de savon lors du nettoyage de la zone intime ou d'un lavage trop fréquent.

L'inverse peut aussi être vrai : une mauvaise hygiène provoque aussi des infections. Des vêtements près du corps et l'utilisation permanente de protège-slips (parfumés) ou le fait de laisser votre tampon trop longtemps ne sont pas non plus bénéfiques. L'utilisation d'antibiotiques ou des contacts sexuels fréquents peuvent également augmenter le risque de mycoses.

Ces problèmes peuvent également survenir à la ménopause. Chez les femmes ménopausées, la cause est souvent une inflammation du vagin (vaginite atrophique) et de la partie externe des voies urinaires. La raison en est l'amincissement de la paroi vaginale et l'assèchement du vagin. Cela peut s'accompagner d'une miction et de rapports sexuels douloureux et d'un écoulement qui peut être très sanglant.

Cette affection est généralement traitée par l'administration d'œstrogènes topiques (agit très localement et peut rapidement renforcer la paroi vaginale). Les femmes ayant des problèmes de vessie et de miction bénéficient également de l'utilisation de l'estriol.

Dans tous les cas, en cas de doute, parlez-en avec votre gynécologue.

 

Salutations saines,

Leen

En savoir plus sur la ménopause

Modifiée pour la dernière fois le 13/10/2022

Chaque mois, recevez notre newsletter avec des conseils santé pratiques pour une vie saine et naturelle

Je m'inscris
tip

Chaque mois, recevez notre newsletter avec des conseils santé pratiques pour une vie saine et naturelle

Je m'inscris