background

Problèmes de concentration ?

1. Réduire les grandes tâches

Un grand travail peut parfois sembler insurmontable. Avec votre enfant, transformez une grande tâche en plusieurs petites. De cette façon, tout deviendra plus clair et votre enfant atteindra plus rapidement un but. Un exemple simple ? Ce texte ! Nous avons énuméré les différents conseils et les avons répartis. Il ne reste plus que 7 conseils !

2. Délais

Les délais peuvent être un stimulant ou au contraire un frein. Ils vous imposent de faire des choix, mais ils peuvent aussi avoir un effet paralysant. Utilisez des délais uniquement pour un travail qui doit être terminé dans une période de temps spécifique (par ex. le jour de livraison d'un résumé de livre). Réviser des leçons, on peut le faire à tout moment et on n'a pas de délai spécifique. De cette façon, vous dégagez du temps pour vous concentrer sur les tâches qui sont urgentes et vous écartez les tâches moins urgentes.

3. Éléments perturbateurs

Veillez à ce qu'aucun élément perturbateur ne soit présent dans l'environnement du bureau de votre enfant. Des personnes bruyantes, une télévision dérangeante, un ordinateur dans les parages...

4. Chaque chose à sa place

Lorsque tout se trouve sur le bureau, il est impossible de se concentrer pour étudier. Demandez à votre enfant de ranger son espace d'étude avant qu'il se mette au travail.

5. Faites une pause

Faire des pauses est important pour laisser vos neurones se reposer. Ils ne peuvent rester concentrés qu'un moment déterminé. Vous remarquez que votre enfant n'est plus concentré ? Faites-lui faire une pause. Il ira de préférence s'aérer un peu, afin que son cerveau puisse se détendre. En regardant la télévision ou en s'adonnant à une activité semblable, le cerveau doit traiter de nouveaux stimuli et les neurones ne peuvent pas vraiment se reposer.

6. L’heure de la récompense

Bien étudié ? Récompensez votre enfant pour son dur labeur ! De cette façon, vous conditionnez le cerveau à bien travailler et à se concentrer lors de tâches difficiles. Et votre enfant peut se réjouir de ce moment.

7. Sommeil en suffisance

Veillez à ce que votre enfant dorme suffisamment. Un rythme de sommeil irrégulier est perturbant. Envoyez dès lors toujours votre enfant dormir à la même heure et faites sonner le réveil à la même heure. Pendant la nuit, le cerveau a ainsi le temps de traiter toutes les informations enregistrées.

8. Alimentation saine

Tout comme un véhicule a besoin de carburant pour pouvoir rouler, le cerveau a aussi besoin de son carburant pour pouvoir fonctionner, à savoir de la nourriture. Veillez à ce que ce 'carburant' soit de la meilleure qualité et optez pour une alimentation saine et équilibrée. Pas de grands repas trop lourds s'il faut encore étudier ensuite, car ils entraînent une sensation de lassitude qui diminue la concentration. Votre enfant ingérera suffisamment de vitamines par le biais de fruits et de légumes frais.

En savoir plus sur

Rentrée des classes enthousiaste
Améliorer l'immunité des enfants
Malade (imaginaire) ?

Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire