background

Sepia officinalis

Seiche

Sepia officinalis

Histoire

Depuis les temps les plus reculés on utilise la seiche et ses différentes parties aux fins les plus diverses. Sa chair (calmar ou encornet) et ses oeufs sont appréciés des gourmets. L’encre qu’elle secrète est utilisée après séchage comme colorant très estimé dans la fabrication de couleurs pour l’aquarelle et le lavis, ainsi que de l’encre sépia. Il faut ici distinguer entre la sépia naturelle (Sepia vera) et la sépia rougeâtre, colorée à la garance (Rubia tinctoria), ou la sépia brunâtre, mélangée à de la terre de Sienne synthétique. Selon Soranus, on se servait jadis aussi de l’encre de la seiche contre l’alopécie. L’os blanc de la seiche (Ossa sepia), qui constitue sa coquille dorsale interne, est également utilisé. L’os mou (Marina) des animaux morts est employé médicalement comme remède ostéogénique; la médecine populaire s’en sert contre la fièvre et les maux d’estomac. C’est aussi un additif pour les poudres dentifrices et un abrasif pour le bois ainsi que pour l’aiguisage du bec des oiseaux domestiques. Les os durs (Pescheria), provenant d’animaux vivants, servent à fabriquer des moules pour le travail de l’or.

Caractéristiques botaniques

La seiche est un mollusque au corps plat et ovale, long de 35 à 40 cm, ourlé d’une nageoire ondulante. La coquille interne, l'os, de forme plate et allongée, peut mesurer jusqu'à 25 cm de long. Il est pourvu de tentacules relativement courts et de deux longs bras aux extrémités munies de ventouses. Les yeux sont hypertrophiés, très expressifs et particulièrement développés. Il est intéressant d’observer les belles couleurs très changeantes et vives de l’animal qui lui permettent une homochromie parfaite avec le milieu environnant. A l’état de repos le dos est mordoré, la région des yeux bleuâtre, les tentacules verdâtres et la nageoire violette. Il se déplace vers l’arrière, par ré action, en expulsant l’eau de son capuchon. A l’extrémité postérieure de la cavité viscérale se trouve une poche à encre de taille peu commune qui est à la fois une glande et un réservoir. Cette poche est remplie d’un liquide brun et opaque. En cas de danger, l’animal tout entier change de couleur et se couvre de taches aux nuances variées, puis il vide sa poche à encre, s’entourant d’un nuage sombre qui lui permet d’échapper à son poursuivant.   La seiche a un mode de reproduction sexué; elle pond des oeufs au vitellus très développé que l’on trouve accrochés en grappes («raisin de mer») sur des rochers, au fond de la mer.

Habitat

La seiche vit en Méditerranée, surtout dans l’Adriatique, mais aussi dans l’Atlantique et le Pacifique. Elle aime les eaux relativement peu profondes, à proximité des côtes, et les fonds vaseux ou sablonneux. On trouve fréquemment dans les épaves l'os – la coquille interne de forme ovale – des animaux morts.

Utilisation

On utilise une dilution homéopathique fabriquée à partir de l’encre séchée de la seiche, conformément au HAB actual. 


Lettre d'information Sain & Naturel

Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire