background

Bryonia cretica L.

Herbe de feu, navet du diable

Bryonia cretica

Histoire

Selon Pline, le nom Bryonia vient du grec bryo, bryein, qui signifie «pousser» ou «bourgeonner abondamment» et se rapporte aux nombreuses tiges qui poussent rapidement à partir du rhizome. Cretica vient du latin créticus ou du grec krétikos et rappelle l'origine crétoise de la plante. Le botaniste Linné a qualifié la sous-espèce de dioica ou «dioïque» qui vient du grec di pour «deux» et oîkos pour   «maison». Beaucoup de noms familiers de la bryone évoquent la toxicité de cette plante. Les médecins de l'Antiquité connaissaient déjà les propriétés laxatives radicales de la racine de bryone.

Caractéristiques botaniques

Cette plante appartient à la famille des cucurbitacées. La bryone a une racine jaune pâle à l'odeur nauséabonde qui peut devenir aussi grosse qu'une betterave fourragère et peser jusqu'à 2,5 kg. La plante a des tiges couvertes de poils rêches pouvant atteindre 4 mètres de long et pourvues de vrilles lui permettant de grimper aux haies et aux barrières. Les feuilles pétiolées à poils rassont palmées ou à cinq lobes, leur bord est lisse ou crénelé. Il y a une vrille qui pousse en face de chaque feuille. La bryone est dioïque c'est-à-dire qu'il existe des exemplaires mâles et femelles. Les fleurs mâles sont d'un blanc verdâtre et poussent sur de longs épis dressés; elles sont un peu plus grandes que les fleurs femelles. Celles-ci, de couleur vert pâle, forment des touffes ombelliformes à l'aisselle des feuilles. A l'automne, elles donnent des baies rouge vif, globuleuses et à la   peau fine, qui sont vénéneuses. La bryone noire, ainsi que la blanche (Bryonia alba), porte à maturité des baies noires. La floraison a lieu en juin-juillet. 

Habitat

La bryone est très répandue. Elle pousse de l'Europe centrale jusqu'à la mer du Japon mais on la trouve surtout en Europe centrale et méridionale ainsi qu'en Afrique du Nord. Elle grimpe un peu partout, aux barrières, dans les haies et les buissons, à la lisière des forêts et dans les vignes.

Utilisation

On réalise la teinture mère à partir des racines fraîches de Bryonia cretica L. ssp. dioïca (Jacq.) Tutin ou Bryonia alba L.
Les racines sont récoltées avant la période de floraison.


Lettre d'information Sain & Naturel

Recevez des conseils pour un mode de vie sain tous les mois

tip

Recevez des conseils et des informations sur un mode de vie sain

s'inscrire