A.Vogel Blog

Taal/Langue

 

Au début des années cinquante du siècle passé, Alfred Vogel séjourna quelque temps en Amérique du Nord chez les Oglala Lakota. La façon dont ce peuple autochtone utilisait les forces de la nature pour se soigner l’impressionna profondément. Peu à peu naquit, entre le chef Black Elk et le chercheur de l’Europe lointaine, une amitié empreinte d’un grand respect mutuel.

Black Elk initia Alfred Vogel à la médecine des Indiens et lui confia les secrets de leurs talents de guérisseurs. C’est ainsi qu’il transmit à son ami les connaissances relatives à cette plante médicinale qui allait devenir si importante pour Alfred Vogel : la rudbeckie rouge (lat. Echinacea purpurea). Les Oglala Lakota connaissaient cette plante depuis des générations et l’utilisaient comme médicament universel : en usage externe pour traiter les morsures de serpents, les plaies et les meurtrissures, et en usage interne pour renforcer les défenses endogènes.

A la fin de son séjour au Dakota du Sud, en signe d’amitié, Alfred Vogel reçut du chef Black Elk une poignée de semences d’Echinacea. Il rapporta ce précieux cadeau en Suisse et entreprit de cultiver la plante, avec beaucoup de succès. Aujourd’hui encore, les plantes utilisées pour la préparation du médicament A.Vogel Echinaforce® sont issues des semences qu’Alfred Vogel avait reçues de Black Elk. 

Printprint-icon

0 produit(s) dans le panier